Grippe aviaire : niveau de risque « élevé »

Vie Pratique
modifié le 12/11/2020

INFLUENZA AVIAIRE HAUTEMENT PATHOGÈNE (IAHP)

Le niveau de risque est passé de « modéré » à « élevé » en Isère et nécessite la mise en place de mesures de prévention dans les élevages d’oiseaux

Depuis la détection du virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8 sur deux cygnes aux Pays- Bas le 23 octobre, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croître en Europe. Des foyers domestiques et des cas dans l’avifaune sauvage ont été confirmés non seulement aux Pays-Bas mais également en Allemagne et au Royaume-Uni.

L’accélération de la dynamique d’infection accentue le risque d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement empruntés par les oiseaux sauvages.

Face à cette situation, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation Julien Denormandie a décidé de faire passer de « modéré » à « élevé » le niveau de risque d’introduction du virus influenza aviaire par l’avifaune en France dans les départements traversés par les couloirs de migration de ces oiseaux sauvages.

Cette décision a été prise après information des professionnels des filières avicoles et de la fédération nationale des chasseurs et consultation de l’Office français de la biodiversité.

L’isère est concernée comme tous les départements rhônalpins.

A compter du 6 novembre, les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires en Isère :

  • claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs ;
  • interdiction des rassemblements d’oiseaux (exemples : concours, foires, expositions avicoles) ;
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires d’Isère à des rassemblements organisés dans le reste du territoire national ;
  • interdiction des transports et des lâchers de gibiers à plumes ;
  • interdiction d’utilisation des appelants ;
  • surveillance quotidienne de la santé des oiseaux dans les élevages commerciaux ;
  • interdiction des compétitions de pigeons voyageurs ;
  • vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

Des dérogations pourront être accordées au cas par cas, dans le respect des textes applicables, sur demande auprès de la direction départementale de la protection des populations de l’Isère (ddpp-spae@isere.gouv.fr).

À ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire. La consommation des viandes de volailles, de foie gras et des œufs ne présente aucun risque pour l’homme.
L’influenza aviaire hautement pathogène est une maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui affecte les oiseaux.

Il est rappelé qu’un propriétaire d’oiseaux qui constaterait une mortalité anormale de ses animaux est tenu d’alerter sans délai son vétérinaire.

La DDPP de l’Isère, Service santé et protection animales et environnement, est à la disposition des éleveurs et des détenteurs d’oiseaux pour tout renseignement complémentaire (ddpp- spae@isere.gouv.fr).

Vie Pratique

28/06/2022
Vie Pratique

Atelier transition écologique et mobilité

La Communauté de Communes organise un atelier de rattrapage sur la thématique transition écologique et mobilité, ayant eu très peu de participants lors de l’atelier du 02 juin. Cet atelier habitants aura lieu mercredi 29 juin à Saint Pierre d’Entremont (38), de 18h à 21h, à la Salle Chartreuse.

Lire la suite
20/06/2022
Vie Pratique

Vigilance et Alerte Sécheresse

Suite à la consultation dématérialisée des membres du comité de l’eau de l’Isère du 7 au 9 juin 2022, je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint l’arrêté préfectoral n°38-2022-06-16-00006 du 16 juin 2022 relatif à la mise en situation d’alerte sécheresse du territoire Isérois, hors Est-Lyonnais, Bièvre-Liers-Valloire et Galaure-Drôme des Collines. Les dispositions du […]

Lire la suite
15/06/2022
Vie Pratique

Se former au compostage et au paillage

Autrefois, un jardin ne produisait que des ressources, pas de déchets. Tout était utilisé ou recyclé sur place. Mais les habitudes ont changé et à la déchetterie, le tonnage de déchets verts apportés ne fait qu’augmenter. Et cela coûte cher à la collectivité ! Face à cette situation coûteuse et non durable, changeons nos habitudes ! Le service […]

Lire la suite